Situation Room with BNZ

BNZ met à l'épreuve les performances avec Situation Room

Publié le 1 juin 2019

Les objectifs

Bank of New Zealand souhaitait incorporer une activité de simulation pour entreprise dans leur processus de recrutement interne disposant d'un format adapté permettant de l'intégrer idéalement dans un centre d'évaluation. La BNZ, créée en 1861, est l'une des institutions bancaires majeures en Nouvelle Zélande. Cherchant à évaluer une liste de candidats pré-sélectionnés selon plusieurs critères - à la fois au travers d'entrevues personnelles, de présentations groupées mais également au sein d'un environnement d'équipe - les évaluateurs devaient disposer d'un programme leur permettant d'observer chacun des participants et qui puisse dans l'idéal fomenter les discussions, l'auto-évaluation et alimenter les retours de la part de tous.

La solution

Pas moins de 24 conférenciers ont participé à l'activité expérentiel The Situation Room au travers de deux sessions distinctives. Cette toute nouvelle activité d'événementiel pour entreprise a été développée par Team Up Events, membre du réseau de Catalyst Global, et trouve son originalité en proposant de plonger les équipes dans un environnement à la situation perpétuellement changeante. Confronter à un flux d'informations sans cesse actualisées, lesquelles sont relayées en temps réel au travers de vidéos, les équipes devront s'attacher à les évaluer afin de déterminer précisément les circonstances concrètes se trouvant cachées derrière les faits et gestes d'un réseau de malfaiteurs.

Situation Room a été conçu afin de stimuler la réflexion autour d'objectifs d'apprentissage clairs notamment grâce à un environnement sous pression et imposant des limites de temps :

  • La communication transversale : Il s'agit d'insuffler une meilleure appréhension des rôles de chacun et de leurs tâches respectives dans une optique de poursuite d'un but commun en fomentant la cohésion d'équipe et une communication claire et coordonnée.
  • L'agilité d'esprit : On stimulera ici la flexibilité afin de non seulement identifier et s'adapter à des méthodes de travail plus efficaces mais également de mieux appréhender les situations changeantes, si souvent retrouvées sur l'environnement de travail.
  • Le leadership situationnel : On cherchera à identifier les meilleurs comportements à adopter selon le groupe et l'environnement afin de mettre en œuvre un style de leadership adapté et qui puisse ainsi répondre au mieux aux objectifs donnés et prendre en compte les circonstances des tâches restant à accomplir.

À la fin du temps imparti par le programme, les participants sont guidés au travers d'une session d'auto-évaluation en équipe afin de réfléchir sur la performance avant d'être invités à discuter ensemble autour des grandes leçons acquises au cours de cette expérience.

Résultat

The Situation Room a permis d'offrir aux évaluateurs de BNZ l'environnement idéal afin d'observer en détail les comportements et les profils de chacun depuis un angle tout aussi bien personnel que par équipe, mais aussi d'évaluer les performances grâce à son format employant les concepts de la gamification. Les discussions ont permis de mettre en avant des points communs entre les participants soulevant la question de la nécessité de disposer d'une approche coordonnée afin de gérer un environnement aux multiples variables comme cela a été le cas lors de l'événement. Les participants ont ainsi réalisé qu'il y avait trop d'information à appréhender pour un seul membre de l'équipe alors qu'ils disposaient d'un temps limité afin d'évaluer au mieux la situation sans cesse changeante. De ce fait, et afin de trouver un juste équilibre entre vitesse et précision, ils ont dû s'assigner des rôles selon des tâches spécifiques. Le programme s'est révélé être un énorme succès aussi bien du côté des personnes évaluées que des évaluateurs.

Toutes les études de cas